Galerie Connexe - 2e édition - Le 25 et 26 mai

20 Mai 2019

Actualités membres

Griffintown

Petite-Bourgogne

20

Mai

Le 25 et 26 mai prochain, les résidents et visiteurs de Montréal sont invités à découvrir la deuxième édition de la GALERIE CONNEXE au Parc des Meubliers (une initative de la SDC - Les Quartiers du Canal).

Qu’est ce que la « Galerie Connexe » ?
C’est un lieu dédié à la diffusion artistique, une extension des Galeries d’art membres de la SDC qui sont situées sur la rue Notre-Dame Ouest, la rue William et l’avenue Atwater. Conçue comme une exposition gratuite à ciel ouvert, la Galerie est un lieu où s’exprime la créativité et le talent des artistes locaux. Ici, nous tissons le lien entre l’intérieur (les galeries d’art) et l’extérieur (le parc des Meubliers), nous travaillons avec les artistes pour embellir l’espace, susciter la curiosité de ceux qui découvrent les oeuvres et créons de l’intérêt pour l’art.Cette deuxième édition accueillera cinq galeries d’art qui présenteront dix artistes locaux. Cette année une nouveauté s’inscrit dans la programmation avec l’installation d’une œuvre triptyque, fruit de la collaboration entre le Centre Culturel Georges Vanier et l’arrondissement du Sud-Ouest. Les artistes, Colas Eko et Colleen Leonard viendront exposer leur art sur ce tryptique, l’un présentant un dialogue inclusif et diversifié, tandis que la seconde utilisera une technique d’impression photographique pour célébrer la période estivale et souligner les liens qui nous unissent avec la nature.Au total, ce sont donc douze artistes montréalais qui réaliseront leurs oeuvres dans le Parc des Meubliers pendant deux jours en présence du public, utilisant différentes techniques (crayon, encre, peinture aquarelle, huile, acrylique, spray, photographie, …). Le 26 mai en après-midi, tous les résidents et visiteurs sont invités à se rassembler pour le vernissage de la Galerie Connexe (concerts et grillades prévues pour l’occasion) et ainsi profiter d’un moment convival pour échanger avec les artistes et les propriétaires des galeries d’art participantes.La Galerie Connexe est accompagnée d’un mobilier urbain afin de concevoir un lieu de rencontre et de relation entre résidents, montréalais, et visiteurs de nos quartiers avec nos galeristes membres. Les œuvres de la « Galerie Connexe » seront exposées au Parc des Meubliers jusqu’en octobre 2019.

Voici la liste des Galeries participantes et des artistes présentés :

Galerie Bbam! située au 808 Avenue Atwater
Artistes présentées : Lacey Jane & Layla Folkmann
Lacey Jane et Layla Folkmann sont des artistes féminines contemporaines reconnues pour leur travail de muraliste et peintre à l’huile.

Carré des Artistes Galerie d’Art située au 1850 rue Notre-Dame Ouest
Artistes présentés :
Nancy Overbury : Nancy Overbury vit et travaille à Montréal. Elle a complété un DEC en Arts au cégep John Abbott et un BAC à la faculté des Beaux-Arts de l’Université Concordia. C’est à Nîmes en France, qu’elle apprend ses plus grandes leçons d’art. Elle a découvert l’importance de la lumière, les effets de celle-ci dans le mouvement. Elle comprend aussi l’influence du ciel pour créer l’émotion. Elle prend son inspiration dans l’histoire et les paysages du Québec. Nancy exerce sa créativité depuis plus de 25 ans, en tant que dessinatrice professionnelle de mode pour de grands distributeurs.
Margaret Lipsey : En tant qu’artiste, elle explore deux voies différentes. D’un côté, elle trouve la grâce et la force; ces femmes qui demandent à être vues. Elles ont le pouvoir au-delà de la toile. Ce chemin est inspirant en tant qu’artiste. Ces femmes sont séparées d’elle mais elles influencent qui elle est. L’autre voie, l’abstrait, lui permet de s’exprimer en relâchant cette intuition qu’elle reconnait en elle.
Atalante : En 1986, après avoir passé un an en Californie dans le cadre d’un échange universitaire, François Hudon alias Atalante complète son baccalauréat en arts plastiques à l’UQAM. D’importants prix ont couronné son travail, et le plus récent est le 1er prix du Salon d’automne du Musée des Beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire en 2010. Depuis ses débuts le dessin d’après modèles vivants fut une source intarissable d’inspiration. Durant la fin des années 80, il a pu perfectionner sa technique à l’aquarelle sous la gouverne du virtuose d’origine chinoise Ming Mang. Ses représentations éclatées et recomposées de l’univers, à la fois réalistes, fluides et d’une facture raffinée, révèlent la fugace image de ses rêves et des vôtres peut-être.

Centre d’Art de Montréal situé au 1844 rue William
Artistes présentés :
Roxanna Kibsey est une artiste peintre qui demeure à Montréal. Elle utilise l’huile, l’acrylique et l’aquarelle. Ses thèmes favoris sont les paysages et la nature morte. Elle a fait ses études en Beaux-Arts au Collège Dawson puis au Collège Champlain et l’École des Beaux-Arts Saidye Bronfman. Ella a présenté ses toiles dans les studios et galeries du quartier, les bistrots et les collections privées. Elle est présentement associée au Centre d’Art de Montréal où elle travaille en tant que directrice.
José Carlos Valencia est un artiste en arts visuel péruvien résident à Montréal. Sa recherche artistique explore la relation visuelle entre la peinture et la photographie avec des idées philosophiques et politiques sous l’influence de son passé culturel et intellectuel. José aborde des thèmes contemporains en examinant différent techniques de peinture et photographie en les mélangeant avec son origine culturelle pour saisir l’importance considérable de l’art, des gens et des idées.
Janet Goldstein est une artiste montréalaise spécialisée dans l’art abstrait. Elle utilise une grande variété de produits mélangés comme l’acrylique, la peinture en spray ou encore le gel pour n’en nommer que quelques-uns. Janet est autodidacte et n’a pas peur de mélanger les choses sur ses toiles. Elle aime créer de la profondeur et de la texture pour ses pièces.
DRAMIS : Née à Montréal en 1969, DRAMIS (Geneviève Simard) fait des études à l’Académie des arts en illustration, au centre Saidye Bronfman en peinture et en sculpture. Elle obtient également un diplôme d’ébéniste de l’école du meuble. Elle est titulaire d’un Baccalauréat en arts visuels (BFA) et  d’une Maîtrise en éducation artistique (MA) de l’université Concordia. Elle travaille comme illustratrice et maquettiste pendant plusieurs années ainsi que dans une agence photographique avant de se consacrer plus exclusivement à la peinture.

The Letter Bet situé au 4919 Rue Notre-Dame Ouest
Artiste présenté:
Guillaume Jacques : « chaque jour on se lève et on avance dans un chemin que nous avons créé et sans s’en rendre compte on change et passe à travers toute sorte d’émotions pour trouver le bonheur et la liberté. Les générations précédentes nous ont laissé des tonnes de souvenirs qui se retrouve aujourd’hui dans le design, la créativité, l’attitude de chacun de nous sans même vraiment s’en rendre compte. J’essaie de créer un monde qui joint le présent et le passé avec des collages, des caricatures et de la peinture. Mes œuvres sont composés avec des livres, magazines, journaux et j’utilise divers médiums pour donner vie à mes pièces. Mon but c’est de permettre à mon auditoire de s’évader, de perdre la notion du temps. »

Paul-Émile Rioux situé au 1850 rue Notre-Dame Ouest
Les œuvres de l’artiste et photographe Paul Emile Rioux proposent des univers à la frontière de l’abstraction et du figuratif. Ces projections dynamisent le regard, l’invitant à déterminer si ce qu’il voit appartient au réel ou à l’imaginaire. Par son approche singulière, Paul-Émile Rioux est l’un des artistes les plus novateurs en matière de créations numériques et l’un des rares créateurs à conjuguer avec autant d’acuité recherche esthétique et posture critique.

Avec la collaboration du Centre Culturel Georges Vanier et de l’arrondissement du Sud-Ouest.
Artistes présentés :
Colas Eko : Sa pratique artistique prend racine à travers la compréhension de la matrice coloniale. Les questionnements identitaires conceptualisent son travail. Par l’entremise d’interventions artistiques, de peinture, de sculpture et d’art numérique, il créé un dialogue inclusif et diversifié. Jugé «trop blanc pour être noire, trop noire pour être blanc», il remet en question le sentiment d’appartenance.
Colleen Leonard : Née en Saskatchewan, elle est photographe et éducatrice. Elle est titulaire d’une licence en photographie de l’Université Paris VIII et est présentement étudiante à la maîtrise en éducation artistique à l’Université Concordia. Lors de son séjour en France, elle a collaboré à la rédaction de LensCulture et a été publiée aux Éditions de la Martinière. Elle s’intéresse aux notions d’agencement des matériaux et à celle de création collaborative entre l’artiste et ses matériaux en utilisant des processus photographiques alternatifs et anciens. Elle vit à Montréal

Nos dernières

Actualités

CIRCUIT INDEX-DESIGN 2019 Un parcours unique du design dans le Griffintown Design District

Griffintown

Griffintown Design District

Le jeudi 26 septembre (9 h – 17 h) | Une journée dédiée aux professionnel(le)s Les professionn [...]

en savoir plus

Du 26 au 28 septembre : nouveau Circuit IndexDesign dans Griffintown

Griffintown

Griffintown Design District

Du 26 au 28 septembre 2019, les professionnels de l’aménagement de partout au Québec, to [...]

en savoir plus

Programmation estivale 2019 de la SDC

Saint-Henri

14, 15 et 16 Juin : Festival Folk sur le Canal. Pour une troisième année consécutive la SDC &# [...]

en savoir plus
retour